Articles récents

[UNSA] Déconfinement du 11 mai : les mesures annoncées et qui impactent les agents du Conseil régional

Nos enfants en maternelles et de l’école élémentaire : Réouverture progressive des maternelles et de l’école élémentaire à compter du 11 mai, partout sur le territoire et sur la base du volontariat. Pas de port du masque pour les enfants de moins de 3 ans. Le port du masque est prohibé pour les enfants en maternelle. Masques pédiatriques à disposition des directeurs d’école si un enfant présentait au cours d’une journée des symptômes, le temps que ses parents viennent le récupérer.  Le port du masque grand public sera obligatoire pour les professionnels de la petite enfance.

Nos enfants aux Collèges : à compter du 18 mai, mais seulement dans les départements où la circulation du virus est très faible*, ouverture des collèges en commençant par les classes de 6e et de 5e. Port du masque pour les collégiens obligatoire.

Les Lycées : ouverture des lycées début juin, en commençant par les lycées professionnels.


Les rassemblements organisés sur la voie publique ou dans des lieux privés seront limités à 10 personnes.


Le télétravail doit être maintenu partout où c’est possible. Au moins dans les trois prochaines semaines.


Pour les personnes qui ne pourront pas télétravailler, la pratique des horaires décalés doit être encouragée. Elle permettra l’étalement des flux de salariés dans les transports et diminuera la présence simultanée des salariés dans un même espace de travail.


Les déplacements interrégionaux ou interdépartementaux : réservés aux seuls motifs professionnels ou familiaux impérieux, pour des raisons évidentes de limitation de la circulation du virus. Après le 11 mai, il sera à nouveau possible de circuler librement, sans attestation, sauf, pour les déplacements à plus de 100 kilomètres du domicile qui ne seront possibles que pour motif impérieux, familial ou professionnel.


Le port du masque devrait être mis en œuvre dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent pas être garanties dans l’organisation du travail. Le port du masque sera rendu obligatoire dans tous les transports.


Compétence Culture au Conseil Régional : les activités culturelles peuvent fonctionner plus facilement en respectant des règles sanitaires, les médiathèques, les bibliothèques, les petits musées pourront ouvrir leurs portes dès le 11 mai.

A contrario, les grands musées, qui attirent un grand nombre de visiteurs hors de leur bassin de vie, les cinémas, les théâtres et les salles de concert où l’on reste à la même place en milieu fermé, ne pourront pas rouvrir.

Les salles des fêtes, les salles polyvalentes resteront également fermées jusqu’à cette marche du 2 juin.

Les grandes manifestations sportives, culturelles, notamment les festivals, les grands salons professionnels, tous les événements qui regroupent plus de 5 000 participants, font à ce titre l’objet d’une déclaration en préfecture et qui doivent être organisées longtemps à l’avance, ne pourront se tenir avant le mois de septembre.

La saison 2019-2020 de sport professionnel, notamment celle de football, ne pourra pas non plus reprendre.


Proroger l’état d’urgence sanitaire au-delà du 23 mai, peut-être jusqu’au 23 juillet 2020.


*Définition d’une circulation forte/faible du virus dans un département (analyse le 7 mai et qui conditionne le déconfinement du 11 mai) : 

– Soit que le taux de cas dans la population sur une période de sept jours reste élevé, ce qui montrerait que la circulation du virus reste active.

– Soit que les capacités hospitalières régionales en réanimation restent tendues, 

– Soit que le système local de tests et de détection des chaînes de contamination ne soit pas suffisamment prêt.