Articles récents

[UNSA] 22 juin, Prime CIA, télétravail… on fait le point

Situation des agents

L’UNSA invite tous les collègues à se mettre à jour au niveau de leurs situations. Depuis le début de la crise sanitaire, une certaine bienveillance était de mise. Nous sommes passés d’un déclaratif d’empêchement sur l’honneur, à un système de justificatif à fournir (obligatoire depuis le 8 juin). Si vous n’avez pas justifié votre situation depuis le 8 juin, il y a maintenant un risque important de sanctions. Il est impossible d’imaginer un retour en présentiel en septembre sans avoir eu au moins un échange avec votre hiérarchie, entre le 16 mars et le 14 juillet, pour parler de votre situation et des raisons de votre empêchement. Ne pas répondre aux appels de votre encadrant, ne pas récupérer vos lettres A/R à la Poste, ne pas lire ses emails professionnels ne protège pas. Donc, le mieux c’est de joindre votre hiérarchie pour parler de votre situation particulière. L’UNSA est aussi à votre disposition pour vous aider et vous accompagner.


Télétravail après le 10 juillet

L’administration a indiqué à l’UNSA lors d’une récente réunion que des nouvelles règles du télétravail, après le 10 juillet, seraient appliquée le plus rapidement possible pour les agents qui le souhaitent (sans attendre le 1er septembre), à savoir :

  • les agents pourront intégrer le dispositif de télétravail,
  • les agents pourront prendre le mercredi en télétravail,
  • les agents pourront passer de 1 à 2 jours de télétravail (attention, la règle des 2 jours max d’absence du service en présentiel reste en vigueur, donc les agents en temps partiel 1 journée, auront droit à 1 seule journée de télétravail)

Ces 3 points sont toujours soumis à validation de la hiérarchie. L’UNSA recommande aux agents de contacter dès maintenant leurs hiérarchies pour obtenir un accord et envisager une mise en application rapide (et pourquoi pas dès le 11 juillet si votre hiérarchie le valide).


Dans les lycées

Le fonctionnement des établissements scolaires à compter du 22 juin 2020 est décrit dans un nouveau protocole sanitaire (ici), sa principale évolution concerne l’assouplissement des règles de distanciation physique avec des mesures pour éviter le brassage des groupes et pour garantir le traçage des cas et des contacts.

On rappellera que la plus haute juridiction de l’Etat, le Conseil d’Etat, a estimé que l’interdiction de manifester dans la rue n’était plus justifiée par la situation sanitaire actuelle si les «mesures barrières« étaient respectées. Pour l’UNSA, il doit donc être possible d’envisager, éventuellement, de se réunir en toute sécurité dans les services et les lycées pour discuter, se retrouver (en respectant les gestes barrières of course) et boire un jus de carotte (surtout s’il est offert par le patron pour remercier les agents mobilisés, dans l’attente d’une prime COVID19 toujours revendiquée par l’UNSA).


CIA (Complément Indemnitaire Annuel)

Le versement de cette prime pour les agents éligibles est confirmé sur la paye du mois de juin. Normalement, chaque agent doit être informé individuellement par sa hiérarchie du montant de son CIA et des explications sur le pourquoi du comment.

Pour mémoire : le Complément Indemnitaire Annuel (CIA) a vocation à valoriser l’engagement et la manière de servir des agents.