Articles récents

[UNSA] Solution pour les repas des agents mobilisés

Le décret 2020-404 accorde aux agents assurant la continuité du fonctionnement des services publics la prise en charge des repas, s’il n’y a pas de possibilité de restauration collective.

L’UNSA demandait cette mesure depuis le début de la crise sanitaire.

Ce décret permet aux agents de béné­fi­cier de la prise en charge des frais de repas en tant que frais de mis­sion, y com­pris s’ils exer­cent dans leur rési­dence admi­nis­tra­tive ou fami­liale, pen­dant la période d’urgence sani­taire.

La prise en charge se fait sur la base du taux for­fai­taire de 17,50 €.

Deux condi­tions cumu­la­ti­ves sont néces­sai­res pour béné­fi­cier de cette prise en charge :

  • la présence physique sur le lieu de travail est impérative pendant tout ou partie de l’état d’urgence sanitaire. Les agents doivent avoir été désignés dans le cadre du PCA.
  • l’impossibilité de recours à la restauration administrative sur place ou à emporter.

L’UNSA demande que ces remboursements soient accordés aux agents du Conseil régional mobilisés dans les sièges et des lycées .


Pour le fun, l’UNSA profite de cette communication pour rappeler à l’administration que depuis le 1er janvier 2020, elle demande l’application d’une mesure votée par les élus et que l’administration refuse d’appliquer : le remboursement à hauteur de 17,50 € au lieu de 15,25 € des frais de repas des agents en déplacement (c’est sûr qu’actuellement les déplacements pro. sont limités mais on espère que le second semestre sera moins confinant). Ci-dessous, un extrait du budget 2020 voté par les élus et jamais mis en application pour la revalorisation des repas des agents :