Articles récents

[UNSA] Retour rapide sur la CDS du 16 avril 2020 #l’essentiel

Jours de congés

On a toujours une approche différente de la situation entre les agents des lycées et des sièges…

La situation des agents des lycées et du CREPS  : 

Deux décisions :

  1. Vacances d’avril = forfait pour tous les lycées de 6 jours de congés annuels récupérables et qui seront déposés sur un compte spécifique créé sur le logiciel Myantiriad  pour tous les agents. 
  1. Les emplois du temps ne sont pas modifiés :
  • Donc, les emplois du temps restent dans leur état de saisie initiale. Les agents qui sont actuellement mobilisés dans les lycées sont bien en congés pendant les jours de congés positionnés sur leurs emplois du temps mais pourront aussi récupérer ces 6 jours de congés après comme les autres agents des lycées qui ne sont pas mobilisés ou mobilisable.
  • Les jours de permanence d’avril ne peuvent pas être reportés sur juillet/août par les établissements

La situation des agents du siège :

Deux décisions :

  1. L’administration prélève immédiatement 6 jours de congés à l’agent qu’elle va mettre sur un compte spécifique bloqué. L’agent ne pourra prendre ces 6 jours qu’à partir du 21 décembre 2020.
  1. Afin de permettre la reprise d’activité des services, les agents du siège ne pourront pas poser plus de 6 jours de congés/RTT entre le 11 mai et le 30 juin 2020. 

* * *

Votre syndicat UNSA a été bien seul à s’étonner de cette différence de traitement entre les agents des sièges et des lycées.

L’administration refuse une prime pour les agents mobilisés (voir ici le dernier article UNSA sur le sujet) et répond qu’elle ne veut pas faire différence entre les agents mobilisés et non mobilisés pour garantir la paix sociale… Et sur le temps de travail, elle prend des mesures différentes entre les agents : on donne des jours de congés aux agents des lycées et on prend des jours de congés aux agents des sièges… bravo la paix sociale ! … #cohérence à géométrie variable.


Frais de repas des agents mobilisés (en savoir plus, voir la demande UNSA ici)

Refus d’un dispositif de frais de mission mais accord pour donner des tickets restaurants supplémentaires aux agents mobilisés (concerne donc les agents dans les lycées)

Demande de l’UNSA de respecter la réglementation et le budget voté par les élus : de passer de 15,25 € à 17,50 € pour les faire de repas en mission : réponse de l’administration, il faut une délibération. L’administration ne peut pas le faire maintenant (analyse de l’UNSA : on va dire que la porte est moins fermée).


Organisation d’un CHSCT (voir la demande UNSA ici)

Avis favorable de l’administration pour organiser de réunir le CHSCT.


Plan de reprise

Avis du DGS : 

  1. Il faudra poursuivre la protection des agents vulnérables donc ils ne reprendrons pas le travail.
  2. La Région attend des dispositions de la sphère médicale pour les agents qui doivent reprendre le travail.
  3. Le DGS explique que la reprise serait sans doute progressive et selon l’ordre suivant : écoles, puis collèges, puis lycées (donc pas forcément le 11 mai pour les agents de la Région).
  4. La question des transports scolaires est complexe.
  5. Réunion d’un CHSCT (pour en parler une fois que toutes les informations sont centralisées)

Modalités d’instruction du Fonds de Solidarité National

Un email sera envoyé aux agents. Le DGS insiste, il s’agit d’un dispositif Région pas Etat.


Masques

Les agents qui produisent des masques dans les lycées doivent s’inscrire dans le cadre de la réserve civique (démarche individuelle), l’administration régionale ne peut pas mobiliser des agents dans les lycées pour fabriquer des masques (il y a une responsabilité que la Région ne veut pas prendre : que se passerait-il si les masques fabriqués et distribués étaient défectueux ?).