Après la vaccination aux agent de plus 50 ans très fragiles, l’accès au vaccin semble se rapprocher pour 100% des agents de la Communauté éducative

Avec les difficultés d’approvisionnement en vaccins que nous connaissons, il est normal et cohérent d’organiser la vaccination des personnes les plus vulnérables en premier, de tendre progressivement vers l’ouverture du vaccin au moins vulnérables puis à toutes et tous.

Dans ce cadre, au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, les médecins de prévention assurent la vaccination des collègues de plus de 50 ans qui souffrent de troubles s’ajoutant à une maladie initiale (ex. des agents diabétiques, des agents souffrants hypertension artérielle, d’antécédent d’AVC, de coronaropathie…).

Un nouvel élargissement de la vaccination s’organise pour la mi/fin avril puisque le Président de la République a ouvert ce mardi 23 mars la perspective d’une vaccination sur des professions exposées sans critère d’âge en prenant l’exemple des enseignants.

Donc, on avance un peu !

En effet, depuis janvier l’UNSA au travers de sa fédération UNSA Education pousse à la mise en oeuvre d’un plan organisé de vaccination des personnels de la communauté éducative et visiblement ils ont été entendu puisque ce plan semble s’organiser pour mi/fin avril.

Vraisemblablement (et sauf si des vaccins devaient arriver massivement en France), il faudra vacciner en premier les collègues en contact avec des jeunes sans masque (ATSEM, enseignants de maternelle, agents de restauration, surveillants, AESH…), en gardant la logique « des plus exposés aux moins exposés » mais la situation semble se débloquer.

Pour info, ci-dessous le communiqué intersyndical sur le sujet (avec rappel de la revendication de supprimer le jour de carence et pas seulement pour cause de COVID) :

Pour rappel, on ne peut pas vous contraindre à vous faire vacciner (mais peut être vous convaincre !) car le vaccin contre le COVID-19 n’est pas un des 11 vaccins obligatoires en France (diphtérie, tétanos, poliomyélite, haemophilius influenzae B, coqueluche, hépatite B, rougeole, oreillons, rubéole, méningocoque C, pneumocoque).