[UNSA] L’organisation de la cantine et des internats en contexte COVID

Extraits des dernières fiches publiées par le Ministère de l’Education Nationale (vendredi soir…) portant sur la gestion des cantines et internats en contexte COVID. #l’UNSAvousinforme


RECOMMANDATION POUR L’ORGANISATION DES INTERNATS

Mesures générales

Les élèves bénéficient d’une sensibilisation renforcée au respect des gestes barrières. Il peut être mis à leur disposition des distributeurs de produit hydroalcoolique dans les espaces collectifs. Il est nécessaire de veiller au bon équipement des sanitaires, notamment en savon liquide et, le cas échéant, fournir aux élèves des solutions hydroalcooliques en quantité suffisante.

Le personnel en charge de la surveillance bénéficie également d’une présentation des règles spécifiques de fonctionnement de l’internat.

Un nettoyage quotidien est assuré. Une désinfection des surfaces les plus fréquemment touchées par les élèves est également réalisée au minimum une fois par jour. 

Une aération régulière des espaces collectifs est assurée. Les élèves sont sensibilisés à la nécessité d’aérer fréquemment leurs chambres.

Les personnels ainsi que les collégiens et les lycéens portent un masque (le port du masque n’est pas obligatoire lorsqu’il est par nature incompatible avec l’activité : prise de repas, toilette, au moment du coucher, etc.).

Les déplacements dans l’internat sont limités.

Le linge de lit sera lavé avec un cycle de lavage adéquat (cycle de 30 mn à 60°C minimum), en incluant également les parures de lit et les couvre-lits et les protège oreillers et matelas.

Mesures relatives à la distanciation et au brassage

Les chambres sont aménagées de manière à respecter une distance d’au moins un mètre entre les lits. Les lits superposés peuvent être utilisés dès lors que le couchage est organisé « tête-bêche »Les chambres, dortoirs et sanitaires sont partagés, dans la mesure du possible, par les élèves d’une même classe, groupe de classe ou niveau.

Autres recommandations

Les recommandations ci-après sont mises en œuvre au niveau local en fonction du niveau de circulation du virus dans le territoire et des contraintes propres à chaque établissement.
• Organiser les rotations pour l’accès aux espaces collectifs (salles de bains, salle de restauration ou de vie commune) pour limiter le brassage et permettre, dans la mesure du possible, une désinfection régulière ;
• Renforcer la fréquence de nettoyage et de désinfection des locaux et des surfaces.

Source :


RECOMMANDATION POUR L’ORGANISATION DE LA RESTAURATION

Mesures générales

Les élèves et les personnels réalisent une hygiène des mains correcte et fréquente, au minimum en entrant et en sortant du lieu de restauration. Au collège et au lycée, il peut être mis à leur disposition des distributeurs de produit hydroalcoolique dans des endroits facilement accessibles et au minimum à l’entrée du réfectoire (et dans la mesure du possible à la sortie).

Les personnels ainsi que les collégiens et les lycéens portent un masque pendant leurs déplacements.

Une aération ou une ventilation des espaces de restauration doit être assurée, tout en évitant des flux d’air horizontaux dirigés vers les personnes.Le balisage des sens de circulation, des éventuels espaces d’attente et de la distanciation à respecter peut être mise en place.

Les plages horaires et le nombre de services sont adaptés de manière à limiter les flux et la densité d’occupation. Dans la mesure du possible, les entrées et les sorties sont dissociées.

Les assises sont disposées de manière à éviter d’être face à face voire côte à côte (par exemple en quinconce) lorsque cela est matériellement possible.

Les tables du réfectoire sont nettoyées et désinfectées, a minima, après chaque service.

Mesures relatives à la distanciation et au brassage


Les espaces sont aménagés et l’organisation conçue de manière à rechercher la plus grande distanciation possible entre les élèves. La stabilité des groupes est également recherchée. Dans la mesure du possible, les élèves déjeunent tous les jours à la même table (en particulier à l’école primaire).
Lorsque que le contexte le nécessite, les acteurs locaux peuvent décider de renforcer ces mesures par exemple en maintenant une distanciation d’au moins un mètre entre les tables, entre les élèves de groupes différents voire entre élèves.

Recommandations relatives à l’organisation du service

Les recommandations ci-après sont mises en œuvre au niveau local en fonction du niveau de circulation du virus dans le territoire et des contraintes propres à chaque école et établissement.
• Limiter les offres alimentaires en vrac (pains, bars à salades, desserts, corbeilles de fruits, etc.) au profit d’un dressage à l’assiette et/ou au plateau pour éviter les manipulations (adapter les modalités de conditionnement le cas échéant) ;
• organiser le service individuel des plateaux et des couverts ;
• organiser le service de l’eau (utilisation de bouteilles d’eau, manipulation par un adulte respectant une hygiène des mains, mise à disposition de produits hydroalcooliques, etc.) ;
• proposer des plateaux ou repas à emporter (si possible en alternant pour les élèves les repas froids et les repas chauds) ;
• exploiter d’autres espaces que les locaux habituellement dédiés à la restauration ;
• augmenter la fréquence du nettoyage et de la désinfection des tables (après chaque repas par exemple).

Source :