[UNSA] Notre dossier spécial rentrée/Covid-19 /// Les réponses à vos questions

Je suis agent vulnérable à la Covid-19, que dois-je faire à la rentrée ?
Avant de reprendre le travail, vous devez vous rendre chez votre médecin traitant pour déterminer si votre état de santé actuel permet de reprendre votre activité professionnelle sur site ou si votre état de santé ne vous permet pas de reprendre votre activité professionnelle sur site. 

J’entends parler d’attestation de vulnérabilité, de certificat d’isolement… Est-ce le même document ?
Oui, il s’agit du même document établi par votre médecin pour vous isoler à votre domicile et de préserver votre santé. 

Je suis allé voir le médecin et il m’a établi une attestation de vulnérabilité, est-ce que ma hiérarchie peut me demander de travailler ?
Les personnels dits vulnérables doivent demeurer en travail à distance jusqu’à nouvel ordre. S’ils ne peuvent travailler à distance, ils sont placés en Autorisation Spéciale d’Absence. Vous devez prendre connaissance de votre fiche de poste pour savoir vos missions peuvent s’exercer en télétravail.
A défaut d’indication sur votre fiche de poste, l’UNSA vous recommande d’échanger avec votre hiérarchie pour valider que vos missions ne sont pas télétravaillables. 

Ma fiche de poste indique que je peux télétravailler mais je n’ai pas le matériel ?
La DSI en accord avec hiérarchie doit vous fournir le matériel. Dans cette attente, vous ne pouvez pas avoir d’activités professionnelles. 

Et si je peux télétravailler mais que je n’ai pas de connexion Internet ?
Vous ne pouvez pas avoir d’activités professionnelles. Il faut attendre une solution technique de la DSI en accord avec votre hiérarchie. 

Quelle est ma situation administrative si je suis vulnérable et que je ne peux pas télétravailler ?
Vous serez placé en Autorisation Spéciale d’Absence (ASA). Cette mesure évite ainsi l’application d’un jour de carence et le décompte de jours d’arrêts de travail pour un passage à demi-traitement. 

Combien de temps vais-je rester en Autorisation Spéciale d’Absence (ASA) ?
Notre administration a décidé que ce dispositif s’appliquera dans un premier temps jusqu’au 30 septembre 2020 et pourra être renouvelé par période d’un mois en fonction de l’évolution sanitaire du pays. 

Je suis agent du siège en Autorisation Spéciale d’Absence (ASA), vais-je perdre mes RTT ?
Non, l’agent conserve sa formule habituelle de temps de travail. Notre administration a décidé de ne pas basculer automatiquement les agents en ASA sur une formule de 35 heures de travail (et donc de supprimer les RTT sur la période ou l’agent est en ASA).J’habite avec une personne vulnérable à la Covid-19, quelle est ma situation ?
Si vous habitez avec une personne vulnérable présentant un risque de développer une forme grave de l’infection au Covid-19, et si le télétravail est impossible, vous êtes placé en Autorisation Spéciale d’Absence (ASA). Vous devez, pour cela, fournir à votre hiérarchie, un certificat d’isolement établi par votre médecin. 

Je veux garder mon enfant à domicile, quelle est ma situation ?
Vous devez poser des congés. 

J’ai été en contact avec une personne malade, quelles sont les consignes ?
Si vous avez été en contact avec une personne testée positive au Covid-19, il est recommandé de suivre les consignes suivantes :1. Isolez vous car il est possible d’être contagieux 48 heures avant l’apparition des signes ou d’être infecté sans avoir de signes de la maladie.
2. Réaliser un test : il n’y a pas besoin d’ordonnance, il vous suffit de vous présenter dans un laboratoire muni d’une pièce d’identité. Le test est pris en charge à 100 %.
3. Surveiller votre état de santé. 

Quand faut-il passer un test de la Covid-19 ?
Le moment où il faut passer le test dépend des situations :• Si vous présentez des symptômes ou si les symptômes apparaissent pendant les 7 premiers jours de votre isolement, faites vous dépister immédiatement et restez isolé jusqu’au résultat du test• Si vous vivez avec une personne malade sans présenter vous-même de symptôme, faites un test tout de suite• Si vous ne vivez pas avec la personne malade et ne présentez pas de symptôme, restez isolé et attendez au moins 7 jours après le dernier contact avec la personne malade avant de faire le test. Une fois le test réalisé, restez encore isolé jusqu’au résultat.• Si le test est positif, prenez contact avec votre médecin et suivez ses consignes. Vous devez rester confiné et surveiller votre état de santé. L’Assurance Maladie va vous appeler pour identifier les personnes avec lesquelles vous avez été en contact rapproché sans masque. Le confinement doit durer au moins 8 jours et s’arrêter après disparition des derniers symptômes, et au plus tôt 48 heures après la disparition de la fièvre et des difficultés respiratoires.• Si le résultat du test est négatif, et si vous ne vivez pas avec la personne malade, les mesures d’isolement sont allégées mais doivent être poursuivies, par sécurité, jusqu’au 14e jour après le dernier contact avec la personne malade. 

Je vis avec une personne malade de la Covid-19, quelles sont les consignes ?
Vous devez rester isolé jusqu’à la guérison du malade et encore 14 jours ensuite. Vous devez renouveler le test 7 jours après la guérison du malade et rester isolé jusque-là. Si le test est à nouveau négatif et si vous ne présentez aucun signe de la maladie, vous devez rester isolé encore 7 jours, mais les mesures d’isolement peuvent être allégées. 

Quelles sont les mesures d’isolement allégé ?
• Sortir systématiquement de son domicile avec un masque et limiter ses sorties au maximum
• Ne pas reprendre le travail hors télétravail et ne pas prendre les transports en commun
• Ne pas avoir de contact avec des personnes fragiles, même en prenant des précautions : personnes âgées de 65 ans et plus, porteuses d’une maladie chronique, présentant une obésité importante ou femmes enceintes au 3ème trimestre
• Continuer d’appliquer les gestes barrières : lavage fréquent des mains, utilisation de mouchoirs à usage unique, maintien d’une distance de plus d’un mètre avec les autres personnes. 

J’ai toujours travaillé pendant l’urgence sanitaire, vais-je avoir une prime Covid ?
Le décret n°2020-570 du 14 mai 2020 permet de verser une prime exceptionnelle aux agents particulièrement mobilisés pendant l’état d’urgence sanitaire afin de tenir compte d’un surcroît de travail significatif durant cette période. Ce sujet est encore en négociation avec l’administration car il est assez complexe d’identifier les agents éligibles. A signaler, l’UNSA est le seul syndicat à revendiquer une gratification pour les agents particulièrement mobilisés dans le cadre des plans de continuité.