[UNSA] Consignes du DGS et précisions UNSA sur les agents « vulnérables »

Comme il nous l’avait annoncé hier en Commission de Dialogue Social, le Directeur Général des Services a fait parvenir ces consignes aux agents pour la période du 24 août au 30 septembre :


Vous êtes nombreux à nous contacter pour obtenir des précisions sur les agents vulnérables. L’UNSA répond ci-dessous aux 2 questions qui reviennent systématiquement :

Si j’étais déjà « vulnérable » au mois de mars, faut-il que je retourne de nouveau voir mon médecin pour obtenir une nouvelle attestation ?

Et bien dans l’administration, on a l’habitude de dire qu’en l’absence de contre-ordre, on applique les ordres… Donc si le DGS demande aujourd’hui de se rendre chez son médecin pour obtenir une attestation, il faut le faire.

En même temps, il doit être possible qu’un agent « vulnérable » en mars, soit guéri en juillet et donc « apte » en août ce qui expliquerait pourquoi, pour tous les agents « vulnérables » de la 1ère vague de la COVID-19 doivent retourner voir le médecin afin d’obtenir une nouvelle attestation/certificat si le médecin estime qu’ils ne peuvent pas reprendre en présentiel.

A qui dois-je transmettre mon attestation ?

Pour les agents des lycées et du CREPS, les consignes du DGS sont de transmettre le document à votre établissement (donc pas nécessaire de faire parvenir une copie aux Ressources Humaines. L’UNSA vous conseille cependant de garder une copie de votre attestation (ne vous prenez pas la tête, une photo avec Smartphone fera l’affaire).

Pour les agents des sièges, sans indications dans le message du DGS, il convient sans doute de reprendre les consignes de la 1ère vague COVID-19 : dans Tempora, faire une demande d’absence avec justificatifs en précisant « Agent vulnérable –Télétravail » et mettre le certificat/attestation du médecin