Décisions pour le mois de décembre ➡ Retour sur la réunion avec le DGS du 26 novembre fin de journée

Statistiques sur les agents malades et en ASA à la Région

Nouveaux clusters dans deux lycées : Clos Maire et Cuvier.

Sièges : efficacité du télétravail car aucun nouveau malade (on reste sur 12 à Besançon et 35 à Dijon).

Décisions

Suite aux annonces du Président de la République, l’administration propose de reconduire le dispositif de protection sanitaire du mois de novembre pour tout le mois de décembre.

Agents des lycées : reconduction à l’identique des mesures du mois de novembre jusqu’à fin décembre.

Agents des sièges : prolongation du télétravail à 100 % quand c’est possible jusqu’au 18 décembre 2020. 

Pour les vacances de décembre, le DGS souhaite que les agents puissent se reposer donc poser un maximum de jours de congés. Mais, cette facilité a un effet négatif : il y aura très peu d’agents mobilisables au travail pour les 2 dernières semaines de décembre et encore moins en présentiel (et il y a quand même un minimum de mission en présentiel à tenir d’ici le 31 décembre).

En conséquence, pour les agents qui ne voudraient pas prendre de vacances en fin d’année, il est souhaité qu’ils puissent revenir en présentiel 2 jours par semaine. 

Une nouvelle attestation pro. sera transmis aux agents sièges pour déplacement sur le lieu de travail.


Il est prévu de se retrouver avant les vacances de décembre pour décider des mesures applicables au mois de janvier (CDS le 15 ou 16, après les annonces officielles). Si la situation sanitaire continue d’être maîtrisée, il sera possible d’appliquer le nouveau règlement du télétravail à la reprise de janvier 2021.


L’UNSA a fait remonter la situation inacceptable du lycée Louis Davier avec l’autorité fonctionnelle qui demande un service à l’assiette pour les extérieurs. Le DGS confirme qu’il faut respecter le protocole sanitaire.

Pareil, l’utilisation de la vidéosurveillance pour sanctionner des agents qui portent mal le masque ne semble pas approprié (légalement, une analyse est en cours. Éthiquement, c’est difficilement défendable dixit le DGS). 


L’UNSA a fait remonter également l’absence d’agent au chef au lycée de Semur en Auxois (plus de 40 agents). Cette situation pose problème car un agent faisant-fonction nommé dans l’attente, ne peut pas remplacer l’agent-chef sur toutes les missions. La DRH confirme que l’agent faisant-fonction ne peut pas faire les entretiens annuels en retard (ceux qui devaient être fait pour le mois de juin 2020).