[UNSA] S’opposer à des mesures injustes oui, massacrer non.

Lecture de presse du jour.

Qui pense sérieusement qu’en massacrant, en cassant tout ce qui se présente, on peut certainement être très utile pour le pouvoir d’achat ?

C’est amusant de balancer des pierres sur des collègues fonctionnaires de police, sur les pompiers ? C’est un plaisir de pulvériser les voitures stationnées au centre-ville ? C’est sûrement l’esprit de Noël aussi de mettre le feu aux décors et aux sapins ?

C’est rigolo de provoquer les forces de l’ordre, de venir se gratter le dos sur les boucliers des CRS ? Et avec le sourire ? C’est pas possible, ils ont une addiction au gaz lacrymo ? aux coups de matraque ? (et dans le même temps, je vois certains, qui ne doutent de rien, de se plaindre d’avoir eu le petit doigt cassé).

Les légitimes revendications sur le pouvoir d’achat des classes moyennes (sur qui repose quasiment toute la solidarité nationale et qui pour la plupart n’ont droit à rien) ne sont vraiment, vraiment, vraiment pas aidées avec des @&#$! pareils (qui sont certainement persuadés que ce sont les exilés fiscaux qui vont revenir demain matin pour payer les réparations).