[UNSA] Au Tribunal

Suite à notre courrier du 10 juillet (voir ici) pour obtenir le versement du CIA (partie au mérite du nouveau régime indemnitaire) à tous les agents du Conseil régional et pas seulement aux cadres, la Présidente a accepté le 12 juillet d’ouvrir des négociations sur ce point et de mettre au moins un million d’euros sur la table. Très positif.

Mais, il restait au moins un point non réglé : celui de la diminution de votre prime CIA du montant de vos primes avantages acquis (pour ceux qui avaient un régime indemnitaire avant fusion plus favorable).

Faute d’avoir obtenu gain de cause lors de notre rencontre avec la Présidente le 12 juillet dernier, la pause estivale a permis de finaliser notre plainte au Tribunal. Et le Directeur Général des Services a trouvé sur son bureau un dossier très fourni à son retour de congés et une convocation au tribunal.

Evidemment, sans vouloir caricaturer un célèbre homme politique, s’il revient à la table des négociations on annule tout. Nous sommes réformistes et c’est autour d’une table, ensemble, que l’on doit trouver des solutions.

L’UNSA ne cédera rien sur le pouvoir d’achat des agents. Cette disposition doit être supprimée. Et par ailleurs, si elle n’est pas supprimée, elle aura – inévitablement – des effets négatifs sur les primes des agents des lycées qui décideraient de changer de cadre d’emploi. L’UNSA a analysé le détail les conséquences de la sortie du cadre d’emploi des agents des lycées et cette disposition assez technique risque d’être fortement négative (et surtout les agents de l’ex-Franche-Comté).

Projetons-nous : en juin 2020 – après les élections municipales – tous les agents des lycées méritants recevront une prime de 180 euros (c’est un exemple, les montants ne sont pas négociés ni connus).

Problèmes ceux qui auront un avantage acquis (exemple 15 euros par mois, soit 15*12 = 180 € d’avantage acquis car leurs salaires d’avant fusion est plus favorable que leurs salaires d’après fusion des deux régions) ne recevront rien. Vous avez droit à 180 € mais vous avez 180 € de trop par rapport à l’idée que ce fait la Région de votre travail donc 0 € en juin 2019. Mais votre collègue, qui lui vient d’arriver à la région et est encore stagiaire aura bien droit à ces 180 €. Ambiance. Chaud. Chaud. Avant l’été.

Bref.

Pour l’UNSA, il est urgent de supprimer cette disposition que nous attaquons donc au Tribunal #syndicatUtile