[UNSA] Retour sur le comité technique du 13 décembre 2016

capturectdu13122016Retour sur le comité technique du 13 décembre 2016


Organisation des services de la région Bourgogne-Franche-Comté

Interventions nourries des syndicats pour expliquer que tout se qui se passe est lamentable.

La DGS explique qu’au contraire, elle est formidable cette opportunité pour les agents de changer métier, de collègues, de ville, de conditions de travail ! Chacun appréciera.

La DGS avait accepté que les agents dont les postes n’étaient pas changés n’avaient pas besoin de postuler. Finalement, elle revient sur ce qu’elle avait dit.

Tout le monde postule obligatoirement sur deux postes. La DGS nie la réalité des directions qui ne disposent pas toujours de deux postes sur lesquels on pourrait postuler. Les agents devront faire un effort, il faudra bien trouver.

Pour les encadrant qui sont encore sans affectation ? Michel Neugnot propose de les rencontrer. Ils iront mieux après (enfin s’il leur parle comme il parle aux représentants du personnel, c’est pas certain).

Pour les agents qui se sentent mal, qui ne trouvent pas de poste, qui disparaissent de l’organigramme ? aucun problème, la DGS explique de la DRH aura la réponse à toutes les situations.

Pour les collègues en arrêt longue maladie ? Certains devront changer de poste, ils ne pourront plus revenir sur leurs anciennes missions car tous les postes sont mis au mouvement (sympathique l’idée de postuler sur le job de son collègue qui est en arrêt et ne pourra pas passer d’entretien de recrutement !).
Mais, keep calm, la DRH prendra contact avec les agents concernés. Ouf.

Il y a 1026 agents (ou 1040, ou 1024, on n’arrive jamais à connaître le chiffre exact qui change à chaque ComitéTechnique), il y aura bien 1026 postes. Prévoir chausse-pied.

Et puis, pour les postes qui étaient calibrés C ou B ou B ou A et qui se trouvent dégradés en C ou B. La DGS ne voit pas le problème. Le passé, c’est le passé. L’essentiel, c’est quand même bien d’avoir un emploi non ? Maintenant, nous sommes tous à l’oeuvre pour faire de la nouvelle collectivité, un bien bel outil au service des Bourguignons et des Francs-Comtois.

 * * * * *

Avec ce rapide retour,  vous avez mieux l’état d’esprit du Comité technique. Impossible de travailler le fond des dossiers tant la forme est à revoir. Les représentants de l’administration passent leurs temps à dire que l’on ne comprend rien et que de toute manière ils font comme ils veulent.

Conseil de l’UNSA : l’administration doit changer de méthode avec les représentants du personnel et ne pas commencer toutes les réunions du Comité technique en expliquant que l’on ne changera rien sur les documents présentés, que toute manière les syndicats ne comprennent rien et que ça serait pire avec d’autres élus.

Quel est l’intérêt d’une telle méthode de négociation ? L’objectif est-il de d’agacer et d’humilier le plus possible les syndicats ? On ne peut pas dire que ça oeuvre à la paix sociale dans la collectivité !


Travail en site distant

 Quelques modifications acceptées en séance :
  • Accord de l’administration pour en faire une véritable troisième option d’organisation du travail comme la mobilité fonctionnelle ou la mobilité géographique.

  • Ok pour plafonner le nombre de déplacement mensuel sur l’un ou l’autre site.

  • Ok pour dire qu’aucun agent ne se verra supprimer le travail en site distant s’il souhaite le conserver (idem au dispositif de l’Etat avec accord du Premier Ministre sur ce point précis)


Résidence administrative et ses conséquences

Echanges houleux et ambiance tendue.

L’administration a accepté deux modifications :
  • Ok pour garder les frais de missions lors des déplacements entre les deux sites dans l’attente de la mise en place des restaurants administratifs

  • Ok pour ne pas limiter les déplacements professionnels à la seule utilisation du TER (ex. du site de planoise à Besançon)

Le point le plus sensible était la prise en charge du temps de déplacement entre les deux sites, le matin et le soir, comme du temps de travail pour les encadrants. Refus catégorique de l’administration.

Les encadrants peuvent bien donner un peu de leurs temps à la collectivité. Tout le monde doit faire des efforts. Et puis, si ça pose problème, on supprimera le pointage comme cela plus de problème d’heures écrêtées ou de jours de congés que l’on ne peut pas prendre.


Présentation du guide de la formation et du plan 2017
Finalement l’administration est revenue sur son accord de la CDS du 5 décembre, de financer à 100% les VAE et les bilans de compétence. Elle a même essayé de nous faire croire qu’elle nous accordait une marge de négociation en cours de Comité technique en acceptant que lorsque le bilan est initié à la demande de la collectivité, cette dernière en assure le financement à 100 %. Problème, cette formulation était déjà inscrite telle quelle dans le document envoyé la semaine dernière aux syndicats…

Sur le Rapport sur la détermination des ratios

L’administration a expliqué qu’il s’agissait d’une mesure transitoire 2017. Les ratios proposés sont la moyenne des deux anciennes régions :
  • Pour la catégorie C : 70%

  • Pour la catégorie B : 70%

  • Pour la catégorie A : 40%

Pour ceux qui obtiennent un examen professionnel, il a été rétabli un ratio à 100%.

En résumé, pas d’harmonisation vers le haut sur ce dossier, mais, puisqu’il s’agit d’une proposition transitoire uniquement pour 2017, on reprendra le dossier.

* * * * *

The cherry on the cake

En fin de comité technique, l’administration a refusé de répondre aux questions de l’UNSA, pas reçues, arrivées trop tard, plus trop de temps, élues + DGS + DRH fatiguées, hors règlement intérieur du Comité Technique… on se sait pas très bien pourquoi ! A l’inverse, quand il s’agit de transmettre les documents au dernier moment ou sur table ça ne pose pas de problème à l’administration.