Articles récents

[UNSA] Mobilisation 5 décembre : communiqué de presse de l’UNSA

Dossier des retraites : Mener un combat efficace

Dans le contexte complexe de la réforme des retraites, nous tenons à rappeler le positionnement de l’UNSA.

Un positionnement déterminé

L’UNSA a fait le choix de maintenir au feu les deux fers de l’action :

  • la négociation jusqu’au bout afin de protéger les salariés des effets négatifs de la réforme ou pour obtenir des avancées (comme par exemple l’augmentation au niveau du SMIC des plus petites retraites).
  • la mobilisation dans les secteurs qui seraient les plus impactés par la réforme et qui sont en attente légitime de garanties et de compensations .

Ce positionnement a été construit depuis septembre en lien permanent et en complicité avec les fédérations et syndicats de l’UNSA les plus mobilisés (RATP, Ferroviaire, Éducation, Territoriaux…) mais également avec nos fédérations qui peuvent trouver, dans cette réforme, des améliorations à la situation des salarié·es qu’elles syndiquent.

C’est cet équilibre entre les deux modalités de notre action qui assure à l’UNSA sa capacité à parler au nom de tous les salarié·es.

Nous avons ainsi une parole libre et assumée collectivement, par toutes nos composantes.

Le rôle pivot de l’UNSA

Notre positionnement est clair :  volonté d’argumenter avec le gouvernement et de faire des propositions comme dans les mouvements sociaux.

Le gouvernement a décidé d’enjamber le 5 décembre. Après cette date, nous regarderons avec attention quelles seront ses réponses. La balle est dans son camp. Il peut faire le choix d’assurer des transitions longues et d’éviter de fabriquer des punis de la réforme par une application précipitée ou brutale.

S’il fait le choix inverse, l’UNSA saura hausser le ton pour faire connaître son opposition.

L’UNSA a choisi de porter des positionnements clairs et précis, sans caricature ou simplisme. C’est la raison pour laquelle, les fédérations mobilisées de l’UNSA ont fait le choix de ne pas mêler leurs revendications catégorielles légitimes à la plate-forme du refus de tout et aux manifestations de la convergence politicienne. La confusion serait préjudiciable au combat à mener et contreproductif pour les salariés concernés.

Elles ont donc décidé  le 5 décembre de manifester en fin de cortège afin de porter clairement les revendications spécifiques qu’elles mettent en avant :

• 21 – Côte-d’Or : 14h00 Place de la Libération à Dijon
• 25 – Doubs : 10h30 de la place de la Révolution à Besançon
• 25 – Doubs : 14h00 au Champ de foire à Montbéliard
• 39 – Jura : 14h30 Place de la liberté à Lons le Saunier
• 39 – Jura : 10h30 Avenue de Lahr à Dole
• 39 – Jura : 10h30 Place du Pré à Saint Claude
• 58 – Nièvre : 10h30 devant la bourse du travail à Nevers
• 70 – Haute-Saône : 10h00 au Rond-Point de Leclerc à Vesoul
• 71 – Saône et Loire : 14h00 à la Maison des Syndicats à Chalon
• 89 – Yonne : 10h00 heures à Sens
• 89 – Yonne : 14h00 heures Place de l’Arquebuse à Auxerre
• 90 – Territoire de Belfort : 10h00 à la Maison du Peuple à Belfort