[UNSA] Climat social : notre communiqué de presse

Trois syndicats du Conseil Régional appellent à une grève tournante, voire à une grève illimitée depuis la
rentrée scolaire, avec pour objectif affiché de faire rouvrir les négociations sur le « contrat social global »,
voté par l’Assemblée en novembre 2017. Ils mobilisent à cette occasion moins de 10% des agents le 9
octobre, jour de grève nationale.

Rappelons que ledit contrat a été rejeté à l’unanimité par les cinq organisations syndicales représentatives
(CFDT, UNSA, CGT, FO, FSU) en 2017.

Néanmoins pour avoir un panorama global du climat social actuel à la Région, il convient de préciser que les
deux organisations majoritaires (CFDT 31,29% et UNSA 26,63%, soit 57,92%) n’appellent pas à la
grève. Pourquoi ?

Pour laisser une chance au renouveau du dialogue social enregistré depuis le printemps,

Pour ne pas obérer les chances d’avancer dans l’intérêt des agents sur des sujets essentiels dont la
Présidente a reconnu, lors du 1er bilan du « contrat social global » le 6 juillet, qu’ils méritaient d’être
traités, notamment :

– la question du nombre excessif d’heures écrêtées (24 équivalents temps plein non payés, non récupérés au siège),
– celle de la revalorisation du régime indemnitaire des encadrants des lycées qui sont aujourd’hui insuffisamment reconnus pour les responsabilités croissantes qu’ils exercent,
– la participation employeur sur les mutuelles (santé et prévoyance). Ce dossier est du reste en très
bonne voie et devrait apporter un plus à l’ensemble des agents du siège comme des lycées.

D’autres groupes de travail employeur-organisations syndicales sont annoncés (critères d’avancement/promotion,
carrière des agents d’accueil des lycées …).

CFDT et UNSA veulent leur laisser une chance de produire du positif pour les agents, et ne pas raviver les braises de 2017 pour des raisons électorales