Première rencontre avec la Directrice Générale des Services

UNSA Grosse Lettres-01Retour sur la première rencontre avec la Directrice Générale des Services du 22 mars 2016 à Besançon

 

La DGS a rappelé les deux priorités de la présidente pour le 1er semestre 2016 :

–       Travaux d’harmonisation des règles d’avancement

–       Organisation des services

 

Ensuite, elle a souhaité laisser très largement la parole à vos représentants UNSA.

 

* * * * *

 

Notre syndicat a donc présenté ses grandes priorités :

 

–       PRIORITÉ N°1 de l’UNSA : le pouvoir d’achat des agents. Il ne s’agira pas pour l’UNSA de se contenter d’une harmonisation vers le meilleur des régimes indemnitaires. L’UNSA revendique un gain indemnitaire pour tous au rapport de la forte implication des agents pour un service public régional de qualité reconnu par tous. Depuis 2005, le régime indemnitaire est gelé pour les tous agents. Cette situation ne peut plus durer. Notre syndicat a expliqué qu’il serait important d’aborder la question du régime indemnitaire avec celle de la mobilité métier/géographique des agents. Les agents qui font l’effort de changer de travail doivent avoir une reconnaissance financière (idem pour ceux qui prennent des responsabilités nouvelles impliquant beaucoup de déplacement et qui vont encadrer des équipes doublés).

–       Équilibre entre Dijon et Besançon. Ne pas faire de la nouvelle région Bourgogne-Franche-Comté, une grande Franche-Comté ou une grande Bourgogne. Les dispositifs sont intéressants dans les deux régions. Il faut les expertiser objectivement. A titre d’exemple, notre syndicat a présenté le fonctionnement des CSAF ex. Bourguignons. La DGS a expliqué qu’elle était effectivement très satisfaite du fonctionnement des CSAF.

–       Les contractuels. Les situations sont trop différentes entre les deux anciennes régions (50% de l’IAT en FC, enveloppe budgétaire en FC, mobilité entre les lycées en FC, procédure de titularisation très différentes entre B et FC, situation des CDI également très différente…). Notre syndicat a demandé qu’une très grande attention soit porté sur ce sujet.

–       Formation. Des agents vont changer de métier prochainement, il faut absolument faire de la formation des agents une priorité. Les moyens conséquents doivent être mobilisés pour que chacun puisse s’épanouir professionnellement dans des nouvelles fonctions et acquérir des nouvelles compétences. Ce sujet – comme beaucoup d’autres – n’a pas été préparé en 2015, c’est regrettable.

A notre demande, le dossier des 3 jours de congés supplémentaires attribués par la Présidente aux agents de l’ex-région Franche-Comté a également été évoqué.

 

Il semble vraisemblable que ces jours soient attribués en 2016 uniquement aux agents exerçant dans l’ex-région Franche-Comté (inacceptable). Juridiquement, les règlements de temps de travail des anciennes régions s’appliquent et la DGS ne souhaite pas passer de délibération pour harmoniser sur ces jours dès maintenant. Elle a indiqué que le récent rapport de la Chambre Régionale des comptes mettait la pression sur la Région pour augmenter le temps de travail des agents (comprendre supprimer des jours de repos = travailler plus à salaire égal = voir son salaire baisser encore). 

Enfin, sur les deux priorités de la Présidente, notre syndicat a expliqué :

 

–       Concernant l’harmonisation des règles d’avancement et de promotion des agents, notre syndicat en a profité pour rappeler une nouvelle fois les très grandes difficultés des dernières CAP et le manque de prise en compte des demandes objectives de vos représentants UNSA dans les CAP.

Pour l’UNSA, à l’avenir, il faudra mettre en place un système d’attribution de point de bonification objectifs (liés par exemple à l’ancienneté, la mobilité professionnelle, l’investissement dans la formation, la reconnaissance des carrière longue…) pour permettre de contrebalancer des appréciations des évaluateurs qui sont parfois très subjectives et bloquent injustement les carrières des agents.

–       Concernant l’organisation des services, la DGS souhaite consulter largement et s’appuyer sur les directions pour faire remonter des propositions. L’arrêté des « emplois fonctionnel » sera certainement publié en mai (nomination des nouveaux DGA et préfiguration des nouveaux pôles). D’abord, le nombre de DGA et leurs domaines de compétence, ensuite présenter une macro-organisation avec les pôles et les directions. Pour le moment, il n’y a pas de modèle d’organisation des services.

Pour traiter ces deux sujets, la DGS a expliqué qu’iI fallait reconstituer rapidement le comité du dialogue social. Les premières réunions de négociation seront organisées début avril.

Autres informations de la DGS, iI faudra aussi se préparer à accueillir une vingtaine d’agent du CREPS et près de 140 des départements qui sont transférés par la Loi (beaucoup de différences dans les 8 départements sur les régimes indemnitaires, temps de travail…).

 

* * * * *

 

Bilan : Une DGS plutôt à l’écoute, ouverte au dialogue et qui a noté avec beaucoup d’attention les propositions de l’UNSA. La DGS ne semble pas avoir de stratégie d’organisation à marche forcée et souhaite plutôt consulter très largement, faire remonter des idées/des propositions et s’appuyer sur les DGA / Directeurs etles syndicats qui font des propositions pour avancer.

jadhere-01
#suiveznoussurTWITTER
Twitter UNSA CRBFC-01
Point d'indice FP
Nos coordonnées
5 avenue Garibaldi à Dijon
4 Square Castan à Besançon

03 80 44 37 68
(Pour être rappelé, il faut laisser un message)
06 29 69 74 18
(un sms, c'est plus rapide)

Ecrivez-nous à l’adresse électronique : contact@unsa-crbfc.eu